La déco est sympa, mais plus chargée et moins Zen et traditionnelle qu’a l’Akira. Il reste d’ailleurs au plafond des séquelles qui rappel qu’avant c’était un resto chinois. Un bémol, la one non fumeur est séparée de la zone fumeur par un simple paravent ajourée !? Peu être est-il ensorcelé avec les anciennes techniques secrètes du Jhunfuyouang, mais ce soir là elles ne fonctionnaient pas.
Je ne garantirai pas à 100% que les nombreux serveurs et cuistots de l’établissement sont tous japonais.

Les menus sont assez diversifiés, mais je n’ai pas osé me lancer sur des terrains inconnus. Petites serviettes chaudes dés le début pour se laver les mains avant de manger. Salade et soupe d’entrée pas mal et bonnes. Petite spécialité, on vous sert des nouilles avec la soupe, à mettre ou pas dedans. Le plateau de maki qui suivi fut bon et rassasiant mais avec un manque de moelleux. La carte des dessert est plus que classique et sans interet, on zap.

Nous avons donc assez bien mangé, la note remise avec la carte de fidélité, ne fut pas salée. A refaire.