Nous avons aussi eu droit à la destruction il y a maintenant 2ans de NordExpo, haut lieu de la pratique roller en salles, à la place du quel il y a toujours actuellement un terrain vague (deux ans de plus ça nous aurai pas déplus hein!?)

Nous avons aussi eu droit au cadeau empoisonné de cette, fabuleusement nulle à chié, Hall de glisse (pourquoi pas un reportage à venir), la réquisition du "Terrain militaire" de la Citadelle, transformé en parking, et bien maintenant encore une zone roulable en moins!

En effet, on aurait pu se réjouir de la restauration du parc de la Citadelle, mais ça sera sans roller. Certes l'anneaux en macadam était ultra pourri, mais on pouvait encore faire le tour en roller, malheureusement les services anti-riders de la mairie de Lille sont encore passés par là. Ils n'ont pas trouvé mieux que refaire le parcours en sable de Marquise!

Y'en a marre! Vive Villeneuve d'Asq la ville où il fait bon rider, et que la mairie de Lille vote une bonne fois pour toute un arrêté municipal pour interdire le roller.

Le projet de dictature urbaine municipale: plus de voiture dans le centre ville mais pas non plus de moyens alternatifs. Ca sera : "tu marches ou tu payes Transpole".

Quand on compare Lille aux autres grandes villes françaises, et même à des petites, on se dit que les (ir)responsables de l'urbanisme sont des incapables, bornés, aveugles, qui habitent sûrement pas à Lille même! Regarder le projet de Grand Stade, le nouveau siège du conseil général (encore plus de place pour y caser plus de fainéasses) et l’ancien qui s’écroule, la hall de glisse, le stationnement, les bouchons sur le phérif, les autoponts, tout le quartier Euralille, la quantité et la qualité des espaces verts…